Recherche
Votre recherche

Identification
Utilisateur
Mot de passe

NewsLetter
Votre email


A la une

Circulaire sur les Free Parties : l’État recycle ses promesses !



L'instruction interministérielle sur les free parties du 25 mars 2015 sent trop le réchauffé pour qu'on puisse croire à une baisse significative de la discrimination et de la répression dont sont victimes les amateurs de techno.
Lire la suite...

Article Suivant Article Prcdent

News

7 février 2015 : Freeparade à Versailles [  LIRE L'ARTICLE ]

Dans la foulée de la journée de contestation nationale du 31 janvier 2015 qui réclame un changement de la loi répressive actuellement en vigueur, on lâche rien et on continue à mettre la pression.


Après des mois de vaines négociations, l'état continue sa spirale répressive. Même si les administrations nationales sont de bonne volonté, c'est toujours sur le terrain, avec les préfets, les maires et les gendarmes que l'autorité bafoue nos droits e...



Lire la suite ...

La position du ministère de l'Intérieur attendue pour jeudi [  LIRE L'ARTICLE ]

Cette semaine est importante car un groupe de travail interministériel se réunit jeudi 12 mars. Nous devrions enfin savoir si le travail visant à faire changer la loi (détail à la fin du mail) et les pratiques de gestion des free parties par les pouvoirs publics locaux bénéficiera du soutien du ministère de l'Intérieur ou non.#FIN#

Mais au delà de cette simple d&e...



Lire la suite ...

Groupe de Travail Interministériel du 12 mars 2015 [  LIRE L'ARTICLE ]

Prenez connaissance du compte-rendu officiel et du communiqué commun Techno+/Freeform/Arts et Cultures suite à cette réunion.#FIN#

Compte-rendu officiel du groupe de travail du 12 mars 2015

Participants

DLPAJ (Ministère de l'Intérieur) :C. DUMONT
DJEPVA (Ministère de la Jeunesse) : I. DEFRANCE; E. BERGEAULT
Association Freeform : S. RAYMOND
Association Techno+ : Fabrice
Association Arts et Cultures : V. TANGUY

Ordre du jour

Examen des remarques de DLPAJ sur la proposition d’étude d’impact « élévation du seuil de déclaration des free parties ».

Objectif du groupe

En introduction, l’objectif du groupe de travail est rappelé : il s’agit d'améliorer sur le plan technique le document étude d'impact sans préjuger du fond, celui-ci étant traité par des discussions à un autre niveau. Le rôle de la DLPAJ est bien d’apporter un appui formel à la rédaction du texte et non de promouvoir le principe de l’élévation du seuil de déclaration.

Les remarques du Ministère de l'Intérieur

Les remarques de DLPAJ sont présentées de façon synthétique aux participants, qui n’ont pas eu communication des documents internes échangés entre le ministère de l’intérieur et la DJEPVA.
Elles portent sur 4 points :

  • Le passage de « prévisible » à « constaté »
  • La nécessité d’expliciter « les exigences renforcées » pour les organisateurs si le seuil est relevé
  • Le cadre légal de référence pour les événements festifs non lucratifs, qui n’est pas celui indiqué dans les visas
  • Le point 3 des « impacts négatifs » qui, dans sa formulation actuelle, prête à mauvaise interprétation et serait difficilement recevable.

DPLAJ complète les conseils de méthode déjà donnés antérieurement :

  • Il est nécessaire de ne pas occulter les inconvénients liés aux évolutions proposées et de proposer des correctifs.
  • Il est également indispensable de donner à voir la volumétrie des free parties.

Quantifier les free parties

La question de la volumétrie pose problème car les organisateurs ne disposent pas de chiffres consolidés mais d’éléments régionaux plus ou moins harmonisés. Seule la gendarmerie pourrait disposer de statistiques.
Il est convenu que les organisations collectent les statistiques dont elles disposent et que les éléments les plus parl...



Lire la suite ...

Raisons de la non-présence des irréductibles Sound-Systems Anti-Sarkoval à l'événement "Teknivibration 22" [  LIRE L'ARTICLE ]

Nous, DFC, RHT, ENIMATEK, SA free systeme, ELECTROCUTION, PASSTEK, FONSTEK Sound Système, ne participerons pas au rassemblement organisé pour le 1 Mai 2015, "Teknivibration 22 - The Frenchtek" pour les raisons suivantes :

Premièrement :

Nous ne sommes pas en accord avec les revendications apportées et mise en place par cet événement, telle que la phrase présente dans la charte qui nous dit : "Réunissons nous tous pour fêter dignement cet événement, que tout se passe bien, une belle fête et représentant bien l'esprit de la free party". "L'Esprit de la free...", car n'oublions pas que la population, telle qu'elle soit, assimile ou assimilera toujours l'image de cet événement annuel aux Free Party, alors qu'elle se déroule tous les weekends en France et en Europe... Cet événement est pour nous nullement représentatif de ce qu'il se passe concrètement et régulièrement au travers au niveau National.

Deuxièmement :

Nous ne sommes pas en accord avec l'organisation et la préparation de cet événement qui, pour nous, ne correspond pas à un Teknival et ne représente en rien notre mouvement.

Troisièmement :

Nous ne voulons pas du "parcage" et des arrangements actuels avec l'Etat, comme certains les tolèrent ou les subissent, si de réelles discussions et des réunions concrètes ne seront pas organisées pour annuler ou modifier ses lois sectaires, mises en place par ce gouvernement.*

Quatrièmement :

Malgré le côté "historique", le 1er Mai n'a plus rien à voir avec les Teknivals, comme il a pu être coordonné et structuré par le passé. Et tant que coalition, entre l'Etat et les sounds systèmes, n'agiront pas différemment pour la gestion de cet événement, nous ne serons pas présents.

Cinquièmement :

Nous prônons depuis le début l'Autogestion et la Fête Libre, ce qui pour nous n'est pas envisageable sur cet événement, dû à l'ampleur du rassemblement et du type de personnes présentes en masse grâce à la médiatisation exagérée et abrutissante faite en interne et en externe, (Forums, facebook, médias papiers, télé ou radio) mais aussi dû à la façon dont il est organisé.

Sixièmement :

Malgré notre désaccord pour cet événement, nous concevons que certains Sound-Systèmes souhaitent participer à cet rassemblement avec la certitude de pouvoir repartir avec son matériel ainsi que tous leurs investissements, qui pour

certains, représentent une bonne partie de leurs vie.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait de ne pas faire d'amalgame inconsidéré. Ce n'est pas en faisant une soirée dans l'année, en étant sur de repartir avec du matériels, que cela nous aidera sur le reste de nos événements autogérés.

C'EST DONC POUR CELA ET COMME DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES, DE PAR NOTRE RESSENTI ET NOS CONVICTIONS, QUE NOUS NE SERONS UNE NOUVELLE FOIS PAS PRÉSENT A CE RASSEMBLEMENT, QUI, COMME EXPLIQUÉ CI-DESSUS, NE NOUS CONVIENT AUCUNEMENT ET DONT NOUS NE NOUS RESSENTONS PAS REPRÉSENTÉS DE PAR SA GESTION !

Nous invitons les différents Sound-Systèmes ayant les même opinions que nous, a publier ce texte en leurs noms !!!**

A bon entendeur ceci n'est que notre opinion, nous voulions seulement vous en faire part, car nous ne sommes pas là pour semer la discorde.."

* http://www.freeparadeparis.org/doc/insoumis.pdf

** http://www.technoplus.org/t,1/2692/manifeste-contre-la-repression-des-amateurs-de-techno

Signez l'appel fondateur du Collectif des Festivaliers [  LIRE L'ARTICLE ]

Nous sommes un collectif, composé de divers invités à des fêtes privées, déboutés de leurs droits, et de nombreux autres citoyens responsables qui viennent soutenir leurs causes.

Nous sommes un rassemblement qui a conscience de ses droits, devoirs et libertés.

Ce collectif c’est constitué le 05 septembre 2014, &agra...



Lire la suite ...

11 avril 2015 : Réunion Nationale des sound sytem et collectifs pour la Fête Libre [  LIRE L'ARTICLE ]

#FIN#

Dans la foulée des Rencontres Nationales de la Fête Libre de novembre 2014 et alors que le mois de mars est chargé en actualité pour la Fête Libre, il y a une forte envie des collectifs de se revoir pour réagir aux propositions du gouvernement concernant notre culture. L’association Freeform organise donc une nouvelle réunion nationale.

Ce sera l’occasion d’échanger sur ces propositions et de préparer des actions en commun, mais aussi de continuer à améliorer les liens qui nous unissent et les moyens de communiquer entre nous !

Comment ça se passe ?

Rendez-vous donc entre Tours et Le Mans sur terrain qui nous a aimablement été prêté à partir du samedi 14H jusqu’au dimanche 13H.

Un chapiteau et deux bâtiments en dur permettront d’accueillir les groupes de travail et les repas. Le soir, le chapiteau sera transformé en un endroit pour le repas et boire un coup.

Pas de couchages prévus cette fois ci, mais de quoi garer des camions et camper sur site. Amenez vos matelas et duvets, vos tentes 2sec. .. un hangar sera mis aussi à disposition pour pouvoir dormir au sec.

Programme

Samedi 14H-16H

Études des propositions du gouvernement (s’il y a) et choix des actions en mettre en place en réaction.

Samedi 16H-18H

  • Logistique des Actions. Quelles actions à mettre en place ?
  • Organiser la communication au niveau national entre les sons, point sur les collectifs régionaux.
  • Proposition de Manifeste de la fête libre, suite à l’atelier des Rencontres Nationales.

Dimanche 10H-12H

Vote et mise en place des actions, puis division en groupes de travail selon le nombre d’actions choisies.

Dimanche 12H-13h

Synthèse et Récapitulatif

Inscription

Sont invités à cette réunion les sound-system, associations et collectifs concernés par de la culture de la fête libre. Allez sur www.freeform.fr et remplissez le formulaire. Maxi 2 personnes par organisation.


Source : http://freeform.fr/reunion-nationale-des-sound-systems-11-12-avril-2015/

Instruction interministérielle du 25 mars 2015 portant prescriptions nationales en matière de rassemblements festifs à caractère musical organises par des jeunes [  LIRE L'ARTICLE ]

Prends connaissance de l'instruction interministérielle aux préfets et gendarmes visant à mieux considérer les free parties. Imprime-la. ça peut être utile face aux forces de l'ordre.#FIN#
Cette instruction tend à créer, pour la 4ème fois depuis 2003, un réseau de médiateurs départementaux. Reste à voir comm...

Lire la suite ...

Annulations d'événements festifs de musiques électroniques : incompréhensions entre pouvoirs publics, professionnels de la fête et publics festifs [  LIRE L'ARTICLE ]

Communiqué de presse, le 19/01/2015.

Nous, associations spécialisés dans la santé en milieux festifs, regrettons le contexte d'annulations à répétition d'événements festifs électroniques et leurs multiples conséquences.

Les acteurs de santé publique en milieux festifs qui étaient présents l...



Lire la suite ...

31 janvier 2015 : Manif Nationale pour la Fête Libre dans 41 villes en France [  LIRE L'ARTICLE ]

Les amateurs de techno ont invité la population et les élus à les rejoindre pour un temps de rencontres et de revendication le samedi 31 janvier 2015 dans 42 villes en France.

BILAN D’UNE JOURNÉE TRÈS POSITIVE !

Malgré le mauvais temps, des rassemblements ont eu lieu dans 42 villes françaises. Beaucoup de passage, des gens qui restaient sur place aussi. Ces rassemblement ont étés de belles rencontres, sous la pluie souvent, la neige parfois ....et en T-shirts pour nos amis de la Réunion.

300 à Brest, 100 à Cahors, 400 à Montpellier, 50 à Montauban, 350 à Nice, 200 à Toulon, 600 à Paris, 300 à Nantes et à Rennes, 150 à ...



Lire la suite ...

Les Flyers

Pages les plus lues

Dockenstock (1330107)Vidéos (896146)Taz / MDMA (108602)Nos flyers (100348)Dépistage des drogues (76278)Speed (75741)Coke (73592)Autres risques (64910)LSD (58533)GHB/GBL (54726)Cannabis (46009)Kéta (45066)Actualités (44908)Rabla/Héro (41140)Sniff (35909)Nos droits (34243)Champis (33619)Alcool (33099)Livre des 10 ans (31101)Les actions (28966)

Images et Sons
Manipuler avec précaution